La 2ème division blindée Française

Contexte historique

  • La 2e DB du Général LECLERC a été formée près de Rabat au Maroc à partir d’aout 1943. Elle est organisée et équipée comme une division américaine mais elle conserve sa désignation d’unité Française. Elle débarque à « Utah beach » à partir du 1er aout 1944 et participe à la bataille de Normandie,  puis fonce vers le Nord-Est  et libère Paris le 24 aout. Le 8 septembre, la 2e DB repart vers l’Est, traverse les Vosges et libère Strasbourg le 23 Novembre, accomplissant le serment de Koufra:  Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg.

Pour en savoir plus

 

Un diorama

Le 1er Régiment Blindé de Fusiliers Marins (RBFM) est le bataillon de chasseurs de chars M10 de la 2e DB. Les équipages ont la particularité de porter les insignes et les casquettes à ponpon de la marine.

Diorama réalisé par Alain BARNAUD

 

Le Matériel (identique à celui de la 1ère DB)

M8 Véhicule blindé de reconnaissance

La rapidité de la ruée vers la Seine met l’accent sur la cavalerie mécanisée pour la reconnaissance. 

 

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

M20 Véhicule blindé de commandement

Le M20 se présente sous la forme d’un M8 sans tourelle, le dessus de la caisse étant entièrement ouvert, le bord de celle-ci étant simplement surélevé par un parapet de 38 cm . Cette configuration lui permet d’embarquer de cinq à sept hommes assis, ou environ 1 360 kg de matériel une fois les sièges retirés. La production du M20 s’achève en  avec un total de 3 680 exemplaires produits

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

CHAR LEGER M3A3

char léger M3A3 du 12ème RCA, l’un des trois bataillons de chars de la division

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

CHAR LOURD  M4A1 « Sherman »

 le Sherman équipe trois divisions blindées françaises : la 2e D.B. qui débarque en Normandie en août et libérera notamment Paris, et les 1re et 5e D.B. qui débarquent en Provence au sein de la 1re armée

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

CHASSEUR DE CHARS M10

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

M7 « PRIEST » OBUSIER de 105mm

Priest est le surnom donné par les Britanniques, dû au fait que la mitrailleuse placée sur un rail donnait l’impression que le char était muni d’une chaire. Le M7 fut un grand succès, chaque division blindée en avait trois régiments, leur donnant ainsi un appui d’artillerie mobile inégalé. Pour la 2eDB, ce sont les 3e régiment d’artillerie coloniale, 64e régiment d’artilleries et 40e régiment d’artillerie Nord-Africain.

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

DODGE WC-51 COMMAND CAR

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

DODGE WC-54 AMBULANCE

Première compagnie médicale et groupe d’ambulancières « Rochambeau » (Rochambelles). Les Rochambelles sont des volontaires françaises recrutées par le « Groupe Rochambeau » fondé par Florence Conrad à New York en 1943 pour conduire des ambulances intégrées au sein de la 2e division blindée. Elles participent aux combats de la Libération en transportant les blessés de la division dans les hôpitaux militaires les plus proches. Au total, une cinquantaine de femmes furent des Rochambelles.

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

Véhicule blindé M3A1 « Scout Car » 

Le M3A1 est un véhicule blindé de transport de troupes. il est produit en grande quantité de la fin de 1939 à , avec un total de 20 894 exemplaires construits. Le véhicule est assez peu apprécié au sein de l’U.S. Army à cause de son manque de toit et est retiré du front après l’invasion de la Sicile en 1943. Les États-Unis n’en ayant pas l’usage, environ la moitié de la production est fourni via les accords de prêt-bail au Commonwealth, à la France libre et à l’Union Soviétique

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

M3 « Half Track »

Le M3 Half-track est un engin blindé semi-chenillé transport de troupes des forces armées des États-Unis principalement utilisé lors de la Seconde Guerre mondiale et pendant la guerre froide. Il est dérive du half-track M2. Il a été produit en ce qui concerne sa version standard à 15 000 exemplaires et pour ses variantes à 38 000 exemplaires.

Les services techniques de l’United States Army sont séduits par l’autochenille Citroen-Kégresse P17 à l’issue de la Croisière Noire qui a suscité l’enthousiasme dans le monde occidental. Il commande donc deux exemplaires 10 CV. Les essais ne sont pas convaincants. Le modèle P17 n’est pas directement adopté en raison de la faiblesse de sa motorisation mais l’idée reste fixée dans la tête de certains décideurs.

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

GMC CCKW

Le GMC CCKW est un camion militaire américain de transport à trois essieux moteurs (6×6) qui a servi durant la Seconde Guerre mondiale (de 1941 à 1945) et durant la guerre de Corée (1950-1953) dans l’armée américaine, et dans l’armée française durant la guerre d’Indochine (1946-1954) puis la guerre d’Algérie (1954-1962). Le cercle blanc entourant l’étoile et peint sur le capot moteur a été ajouté pendant la campagne en Afrique du nord car, vue d’une certaine hauteur, l’étoile seule pouvait etre confondue avec la croix blanche de certains véhicules allemands.

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

WILLYS MB « Jeep »

La Willys MB, plus connue sous son surnom de « Jeep », est un véhicule tout-terrain léger conçu en 1940.

Elle est considérée comme un des emblèmes de la Seconde Guerre mondiale. 

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus