HOSHO

Le Hōshō (phœnix volant) fut le premier porte-avions de la marine impériale japonaise. Le Hōshō fut mis en service le , devenant ainsi le premier bâtiment de guerre au monde à avoir été conçu pour remplir le rôle de porte-avions (le HMS Hermes britannique, dont la conception était antérieure à celle du Hōshō, n’entrera en service qu’en 1924).

Pour voir la maquette, cliquer sur le lien ci-dessous

IJN HOSHO (navires-maquettes.com)

Pour en savoir plus

 

HIRYU

Le Hiryū ( dragon volant ) était un porte-avions servant dans la Marine impériale japonaise. Il fut l’un des protagonistes de l’attaque surprise sur Pearl Harbor le . Le , il est très gravement endommagé à la bataille de Midway et fut volontairement coulé par un destroyer japonais le lendemain avec son commandant à bord, le contre-amiral Tamon Yamaguchi.

Pour voir la maquette, cliquer sur le lien ci-dessous

IJN HIRYU  (navires-maquettes.com)

Pour en savoir plus

 

AKAGI

Seul navire de sa classe, l’Akagi joua un rôle essentiel dans l’attaque de Pearl Harbor en , mais il fut détruit quelques mois plus tard, avec trois autres porte-avions (KagaSōryū et Hiryū), par les bombardiers en piqué des porte-avions USS Enterprise et Yorktown lors de la bataille de Midway le 4 juin 1942.

Pour voir la maquette, cliquer sur le lien ci-dessous

IJN AKAGI  (navires-maquettes.com)

Pour en savoir plus

 

SHOKAKU

Le Shōkaku (grue en vol) était un porte-avions de la classe du même nom construit à la fin des années 1930. En compagnie de son sister-ship le Zuikaku, il participe aux opérations navales majeures de la guerre du Pacifique lors de la Seconde Guerre mondiale, parmi lesquelles l’attaque de Pearl Harbor, le raid sur Ceylan, la bataille de la mer de Corail et la campagne de Guadalcanal. En , alors qu’il est en route pour les îles Mariannes, le Shōkaku est torpillé par un sous-marin américain durant la bataille de la mer des Philippines.

Pour voir la maquette, cliquer sur le lien ci-dessous

IJN SHOKAKU (navires-maquettes.com)

Pour en savoir plus

 

 

Sen Toku « I-400 »

Ce fut, avec ses deux navires jumeaux, durant cette période de l’histoire, le plus gros sous-marin à propulsion conventionnelle jamais construits. Les sous-marins de la classe I-400 étaient équipés de quatre moteurs diesel de 2 250 ch et transportaient suffisamment de carburant pour faire le tour du monde une fois et demie. Avec une longueur totale de 122 m, ils déplaçaient 5 900 t, soit plus du double de leurs contemporains américains typiques.

Pour voir la maquette, cliquer sur le lien ci-dessous

I-400 (navires-maquettes.com)

Pour en savoir plus