Contexte historique

 

 

Macchi  MC 202 « Folgore »

 

Le Macchi M.C.202 Folgore (en français : « foudre ») fut le chasseur italien le plus important de la Seconde Guerre mondiale, grâce à ses qualités et, à l’échelle de l’industrie italienne de l’époque, ses chiffres de production élevés. Son emploi commença en Libye en  et se poursuivit en Méditerranée, en Russie et dans les Balkans. Après l’armistice de septembre 1943, les Folgore furent utilisés par les Alliés, ainsi qu’un petit nombre par la République fantoche de Mussolini (de septembre 1943 à Avril 1945). Les derniers servirent pour l’instruction jusqu’en 1948.

Une maquette

Diorama réalisé par Vincent MOYET (mach-shop.com)

Pour en savoir plus

 

Macchi MC 205 « Veltro »

Le Macchi M.C.205 est une machine exceptionnellement agile à moyenne et basse altitudes et est le seul chasseur de la série 5 à avoir eu un emploi opérationnel significatif, les deux autres chasseurs – le Reggiane Re.2005 et le Fiat G.55 Centauro – n’ayant pas été produits en nombre suffisant avant la fin de la guerre. Il se montre capable de rivaliser avec les meilleurs chasseurs alliés. À cause de ces retards, la mise en service n’a lieu que vers . Il effectue ses premiers combats en juillet, puis, à partir de la capitulation italienne, sert à la fois dans le camp allié et dans celui de l’Axe, la République de Salò en ayant conservé de nombreux exemplaires.

Une maquette

Diorama réalisé par Vincent MOYET (mach-shop.com)

Pour en savoir plus

 

Reggiane Re.2005 « Sagittario »

54 exemplaires furent construits en tout : 2 prototypes qui entrèrent en service, 3 prototypes envoyés en Allemagne pour évaluation, 1 prototype conservé par Reggiane, et 48 appareils de série. Lors de l’armistice le 8 septembre 1943, la plupart furent détruits. 6 rejoignirent l’ANR où ils servirent à l’entraînement avancé. 13 furent réquisitionnés par la Luftwaffe. Une rumeur veut que quelques exemplaires aient servis à la défense de Berlin, mais elle est probablement fausse.

Une maquette

Diorama réalisé par Vincent MOYET (mach-shop.com)

Pour en savoir plus

 

FIAT G55 « Centauro »

Les 32 exemplaires livrés par Fiat furent utilisés avant l’armistice par l’aviation royale italienne. Puissant et robuste, le Fiat G.55 Centauro se révéla un adversaire redoutable pour les meilleurs chasseurs alliés. Le Fiat G.55 était utilisé pour des missions de défense du ciel de la capitale italienne avec la 353e escadrille . Très peu de Fiat G.55 Centauro furent confisqués par l’aviation allemande car les pilotes de l’aviation royale italienne les avaient sabotés pour empêcher leur récupération.

Une maquette

Diorama réalisé par Vincent MOYET (mach-shop.com)

Pour en savoir plus

 

 

North American A36A « Apache »

Le A-36A, la version d’attaque, fut commandée à 500 exemplaires le 16 avril 1942. Son premier vol eut lieu en octobre. Elle disposait de 6 mitrailleuses M2 de 12,7 mm, de 2 bombes de 500 livres, et de freins de piqué de forme rectangulaire sur l’intrados et l’extrados des ailes. L’A-36A fut nommé Apache, peut-être Invader, avant d’être renommé Mustang. Elle fut la première version engagée par l’USAAC au combat, à partir d’avril 1943 : Afrique du Nord, Méditerrannée, Italie, Birmanie (l’A-36A y fut dépassé par le Ki-43). Elle fut retirée du service en juin 1944, remplacée par le P-47. Un exemplaire fut cédé aux Britanniques en mars 1943. 3 exemplaires ont survécu.

Une maquette

Diorama réalisé par Vincent MOYET (mach-shop.com)

Pour en savoir plus