DE HAVILLAND DH-108 « Swallow »

À la fin de la seconde guerre mondiale, différents avions allemands intéressent les alliés et, parmi eux, le Messerschmitt Me163 Komet. Le gouvernement britannique demande la construction de deux avions de petite taille équipé comme le Komet d’ailes en flèche, d’une dérive et sans empennage horizontal, afin d’en étudier les propriétés aérodynamiques.

Une maquette

Au total, les trois DH.108 ont effectués 480 vols, et ils se sont tous les trois crashés en tuant leurs pilotes. Malgré ce triste bilan, la conception de cet appareil est à l’origine de deux « premières » pour un jet britannique : le premier à aile en flèche et le premier à ne pas être équipé d’empennages horizontaux.

Maquette réalisée par Philippe MARTIN

Pour en savoir plus

 

 

DOUGLAS D558-1 « Skytreak »

Douglas Skystreak (D-558-I) était un appareil de recherche à réaction et aile droite développé par Douglas pour le compte du NACA (ancêtre de la NASA) et de l’US Navy.

Des maquettes

L’avion fut développé afin d’atteindre le mur du son. En dépit de problème lié à son train d’atterrissage, le Skystreak atteint Mach 0,99 en août 1947. Dans le même temps, son concurrent, le Bell X-1 développé pour l’USAF, atteignit Mach 1 en octobre de la même année. Le D-558 continua néanmoins son programme d’essai, mais Douglas entreprit de travailler sur son successeur, le D-558-2 Skyrocket.

Maquettes réalisées par Philippe MARTIN

Pour en savoir plus

 

BELL X1-A

Les recherches menées lors du programme X-1 servent de base à tous les programmes suivants. Les procédures développées par le NACA lors des essais du X-1 facilitent le développement du programme spatial américain dans les années 1960. Le projet X-1 a aussi pour effet de renforcer la coopération entre l’USAAF, les industriels et les centres de recherche. Les données collectées lors de ce programme permettent aux Américains de développer une nouvelle génération d’appareils de combat, assurant la suprématie de l’aviation américaine pour la seconde moitié du xxe siècle. Le X-1 et son pilote le plus connu, Chuck Yeager, restent dans l’Histoire comme étant respectivement le premier appareil et le premier homme à avoir franchi le mur du son.

Une maquette

l’Air Force effectue une série de vols de test avec le X-1A piloté par Chuck Yeager. Le , Yeager atteint l’altitude de 22 770 mètres et établit un nouveau record de vitesse à Mach 2,44 (2 550 km/h). Contrairement au Skyrocket, le X-1A atteint cette vitesse en vol horizontal. Quelques instants après, l’appareil devient incontrôlable, du fait d’un phénomène inconnu des ingénieurs de l’époque : le couplage inertiel. L’appareil perd rapidement de l’altitude, passant de 22 000 m à 7 620 m en quelques minutes. Durant la descente, le pilote subit des accélérations atteignant 8 g et le casque de Chuck Yeager brise la verrière. Seul l’expérience de pilote de Chuck Yeager lui permet de reprendre le contrôle de l’appareil et de se poser sain et sauf.

Maquette réalisée par Philippe MARTIN

Pour en savoir plus

 

BELL X1-B

Le X-1B est équipé d’une instrumentation permettant de mesurer les effets thermiques du vol supersonique (à cet effet plus de 300 sondes de température sont installées sur le revêtement). Il se différencie du X-1A par des ailes modifiées. À partir d’, le X-1B est utilisé par l’Air Force pour mener des essais sur le vol à haute vitesse avant d’être transféré au NACA en . Le NACA continue à faire voler l’appareil jusqu’à ce qu’il soit cloué au sol par des fissures dans les réservoirs de carburant, en .

Une maquette

Maquette réalisée par Philippe MARTIN

Pour en savoir plus

 

BELL X1-E

Réalisé à partir du X-1 n°3, le X-1E était équipé d’un siège éjectable, d’ailes très fines d’une nouvelle motorisation et d’une multitude de capteurs pour étudier les phénomènes de friction et les hautes températures pendant les vols à grandes vitesses. Il a atteint Mach 2,24 en 1957. Il effectua son dernier vol en 1958, clôturant ainsi 12 ans de vol sur X-1.

Une maquette

Maquette réalisée par Philippe MARTIN

Pour en savoir plus

 

NORTH AMERICAN X-15 et X15A-2

Le North American X-15 était un avion fusée hypersonique expérimental de vol suborbital américain, construit dans le cadre d’un programme de recherche sur les vols à très haute vitesse et très haute altitude. De 1960 à 1968, les trois exemplaires construits ont effectué environ 200 vols d’essais pour le compte de la NASA et de l’US Air Force, pulvérisant tous les records de vitesse et d’altitude détenus par un aéronef piloté à aile fixe.

Une maquette

Le X-15 a établi des records définitifs de 7 272,68 km/h pour la vitesse (le ) et de 107,96 km pour l’altitude (le ). Il a permis aux Américains de récolter de très nombreuses données sur le comportement des flux d’air, le frottement aérodynamique, le contrôle et la stabilité d’un aéronef à grande vitesse et hors de l’atmosphère, ainsi que sur les techniques de rentrée dans l’atmosphère.

Maquette réalisée par Philippe MARTIN

Pour en savoir plus

 

BISNOVAT 5.2

Conçu pour étudier les grandes vitesses, le Bisnovat était largué depuis un bombardier Pe-8 comme son équivalent le Bell X-1. Les essais commencent en 1948 avec le 5.1 et ils révèlent des problèmes d’instabilité, l’avion sera accidenté lors d’un atterrissage. Le 5.2 apporte des améliorations lors des vols planés mais le programme sera abandonné avant même d’avoir pu faire un vol propulsé.

Une maquette

Maquette réalisée par Philippe MARTIN

Pour en savoir plus