ALBATROS D.III

Mis en service à partir de fin , le D III reste certainement le chasseur le plus réussi construit par Albatros, avec des performances et une maniabilité supérieures à celles du Albatros D.II. Au printemps 1917, toutes les Jasta (Jasta 1, 2, 4, 5, 6, 24, 25, 26, 27, 28, 29) sont équipées de D.II ou D.III et le mois d’avril 1917, particulièrement éprouvant pour l’aviation Alliée, est resté dans les mémoires comme « Avril sanglant».

Des maquettes

Diorama réalisé par Vincent MOYET (mach-shop.com)

 

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

ALBATROS D.V

Les premiers D.V furent livrés à la « Luftstreitkräfte » en  et arrivèrent au front en juillet suivant, révélant rapidement les mêmes faiblesses de structure que le D.III. Dernier chasseur Albatros à entrer en service durant la Première Guerre mondiale, il n’offrait que des performances marginalement supérieures a celles du D.III, au point que Manfred von Richthofen ait écrit en  : « Il est si ridiculement démodé et si ridiculement inférieur aux avions anglais que l’on ne peut rien faire avec cet avion. »

 

Des maquettes

Diorama réalisé par Vincent MOYET (mach-shop.com)

Diorama réalisé par Vincent MOYET (mach-shop.com)

 

Pour en savoir plus

 

DFW T28 « Floh »

Une maquette

Maquette au 1/72 réalisée par Denis Van Brussels

Pour en savoir plus

Le DFW T.28 « Floh » (puce en Français) est un petit prototype biplan allemand conçu par Hermann Dorner, le concepteur du célèbre Hannover CL.II, chasseur biplace de 1917, et  construit par la Deutsche Flugzeug Werke. Conçu en 1915 comme un chasseur à grande vitesse, avec un moteur de 100cv, le Floh atteignit 180 km/h en décembre pour son premier vol, vitesse plus qu’honorable pour l’époque. L’avion souffrait d’une très mauvaise visibilité vers l’avant et d’un manque de stabilité à l’atterrissage à cause de son train d’atterrissage trop étroit. Il s’écrasa pendant son programme d’évaluation, mettant un terme à sa courte carrière.

 

 

FOKKER D.VII

Une maquette

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

FOKKER DR1

Une maquette

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

FOKKER E.III

Une maquette

appareil capturé et repeint avec des cocardes françaises

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

FOKKER E.V ou D.VIII

Des maquettes

Le Fokker E.V ou D.VIII est le premier monoplan à aile parasol, sans le moindre hauban ni renfort . Cette nouveauté a eu pour effet de réduire la trainée de l’avion.  Les premiers exemplaires sont livrés aux escadrilles de chasse en juillet 1918, avant d’être interdits de vol par suite d’un défaut de fabrication de l’aile puis réhabilités . Le premier combat eut lieu le 24 octobre 1918.

maquette au 1/72 réalisée par Denis Van Brussels

 

Avion cédé aux hollandais début 1919

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

 

JUNKERS D1 ou J9

Une maquette

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

JUNKERS J.I

Une maquette

Maquette réalisée par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

LOHNER « AA »

Une maquette

Le Lohner type AA, était un chasseur Autrichien datant de 1917.

Maquette Chroroszy Modelbud réalisée par Eric GALLAUD

Pour en savoir plus

  • Le Lohner type AA, était  un chasseur prototype datant de 1917. Les essais de cette petite machine n’étaient pas à la hauteur des attentes des fabricants. La machine était tellement instable et à peine capable de décoller. Trois biplans et un triplan ont été produits avant que le projet ait été annulé de façon permanente.

 

 

PFALZ D.III

La plus grande partie des D.III servirent sur le front oriental. Toutefois quelques-uns furent affectés à des opérations en France. Face aux chasseurs de l’Aéronautique Militaire Française et à ceux du Royal Flying Corps, comme les Nieuport XI ou les Airco DH-2, les D.III firent assez bonne figure. Pourtant en combat tournoyant les D.III ne donnaient pas pleinement la mesure de leurs capacités. C’est la raison pour laquelle fin 1917 la Luftstreikräfte demanda à Pfalz de produire une version plus puissante. C’est ainsi que naquit le D.IIIa disposant d’un moteur de 180 chevaux. A ce moment là, le chasseur allemand commença à surclasser la plupart des chasseurs de première génération de la Triple Entente. Toutefois, l’Allemagne ne disposait pas d’assez de ces chasseurs pour que ceux-ci puisse inverser la situation. Et rapidement les Pfalz D.III et D.IIIa devinrent des cibles aisés pour les chasseurs alliés les plus modernes, comme les SPAD XIII français ou les Camel britanniques.

Une maquette

 

Diorama réalisé par Vincent MOYET (mach-shop.com)

Pour en savoir plus

PKZ2

Un diorama

Diorama réalisé par Philippe FOULON

Pour en savoir plus

 

Siemens-Schuckert D.III

Après avoir partiellement résolu les problèmes de moteur, la firme Siemens-Schuckert produisit en série 50 D.III, qui furent utilisés sur le front en tant qu’intercepteurs à grande vitesse ascensionnelle. Leur maniabilité souleva immédiatement l’enthousiasme des pilotes, mais les problèmes de surchauffe du moteur étaient récurrents, conduisant à la suppression de la partie inférieure du capotage moteur pour un meilleur refroidissement.

Une maquette

 

Diorama réalisé par Vincent MOYET (mach-shop.com)

Pour en savoir plus

 

ZEPPELIN « Staaken R.VI »

Une maquette

18 exemplaires construits

Maquette réalisée par Eric GALLAUD

Pour en savoir plus